Photographe autodidacte Mila Plum’s vit à Metz en France.

Elle aborde sérieusement la photographie en 2013 et trouve rapidement ses marques en s’imposant beaucoup de rigueur dans la composition de ses images aux lignes très épurées.
Elle sait aussi immortaliser des scènes de rue remplies de détails qui semblent parfois hors du temps.

 

  • Mila, comment es-tu venue à la photo ?

J'ai débuté la photographie en août 2013. Je vivais un sombre moment et pour m'aider mon fils m'a défié de réaliser une photo de nuit, une copie d'une oeuvre existante. J'avais un mois pour le faire.

Je n'y connaissais pas grand-chose, simplement quelques petites notions. J'ai bien entendu réalisé ce défi. Cet exercice m'avait tellement fait de bien que j'ai pris la décision de poursuivre en publiant sur ma page Facebook une photo par jour pendant un an.

Ce projet 365 fut difficile à accomplir mais à aucun moment je n’ai baissé les bras. La volonté d’y parvenir fut plus forte que tout. Difficile dans le sens où il faut faire preuve au quotidien de créativité et d’imagination. C’est un excellent moyen pour apprendre à connaître son appareil mais surtout soi-même. C’est se surpasser, oser et faire des choses qu’on n’aurait même pas imaginées.

Très rapidement, je me suis passionnée pour la photo de rue. Plusieurs axes de travail se sont imposés assez naturellement : la photo de rue classique à saisir des scènes de vie, la photo graphique urbaine, la photo nocturne ...

Au fil du temps, je suis devenue assez exigeante sur la composition et le cadrage de mes sujets avec une attirance particulière pour le noir et blanc. Ainsi je suis arrivée à penser ma photo avant de déclencher. Mes images ont pris davantage de sens à ce moment.

Aujourd'hui, j'ai beaucoup évolué et je ressens un besoin essentiel de travailler en série. Depuis 2 ans environ, je travaille plusieurs séries que j'essaie de nourrir au fil du temps.

  • Quand je regarde tes photos je peux voir deux styles assez distincts, des lignes étudiées et très pures ou des scènes de la vie courante.
    Qu'est-ce qui fait ces deux facettes dans tes prises de vue ?

Effectivement, c'est deux axes assez importants dans mon travail. J'aime les scènes minimalistes assez épurées qui montrent très peu de choses. C'est mon côté très rationnel et cartésien qui s'exprime sans doute. C'est une philosophie assez importante dans ma vie : aller droit à l'essentiel. La simplicité reste une des plus belles délectations de la vie.

Pour ce qui est des scènes de la vie courante ... c'est mon côté émotionnel qui s'exprime. Je suis d'une grande sensibilité au quotidien et lorsque je vois une situation qui m'émeus ...je déclenche.

  • Tu dis être exigeante dans la composition et le cadrage de tes prises de vue, comment t'y prends-tu pour les scènes de rue, est-ce de l'instantané ou tu attends le moment propice pour déclencher ?

Ce sont les 2. Je peux saisir à la volée un instant de vie tout comme passer des heures à attendre qu'il se produise quelque chose à un endroit bien précis. Je suis très patiente et tenace. Je reste sur place tant que je n'ai pas ce que je veux.

  • Le noir et blanc est omniprésent dans tes images est-ce un choix depuis le début ou comment s'est-il imposé ?

Oui c'est un choix dès le début. Dans ma jeunesse, je souhaitais faire l'école des Beaux-Arts, car je vouais une véritable passion pour le dessin et la peinture. Je travaillais en noir et blanc (crayon de papier et fusain). Aujourd'hui quand je regarde mes réalisations d'époque ... je retrouve les atmosphères et surtout les forts contrastes qui sont assez omniprésents dans mes images aujourd'hui. Je n'ai pas touché à un crayon depuis mon échec au concours ... mais j'ai trouvé aujourd'hui un nouveau médium d'expression.

  • Ses expositions:

2015 - Exposition " Les Noctambules " Metz
2016- Exposition " Speed Dating " Festival Déclic d'émotions, Amanvillers
2017- Exposition " Speed Dating " Festival Barrobjectif, Ruffec
2018- Exposition " Speed Dating " invitée d'honneur à L'expo photo Image Contact, Miribel
Prochaine exposition :
du 02/06 jusqu'au 24/06 : Exposition "In Situ" Dol de Bretagne, Terre de Photographes - Invitée d'honneur Sabine Weiss

  • Prix

3eme place au concours reflets de Fisheye Magazine & Venezia Photo

A découvrir ci-dessous :
500px.com/milaplums
www.facebook.com/Mila-Plums-Photographie