© Markus Hoppe
© Markus Hoppe

Je m'appelle Markus Hoppe, je suis né à Essen / Nrw en 1981, j'ai obtenu mon baccalauréat et j'ai ensuite fait des études de commerce.

L'art et surtout la photographie m'ont toujours accompagné et fasciné.

En commençant par l’appareil photo de mon père, je me suis par la suite acheté un appareil photo et réalisais des instantanés dans les domaines de la nature et de l'architecture.

Quand avez-vous commencé à penser photo ?

Cela a commencé très tôt, les photos m'ont rendu curieux dès mon enfance. Comment elles ont vu le jour, quelle est leur signification, etc. La photographie en noir et blanc en particulier m'a attiré comme un aimant, mais dans mes premières années, je n'ai jamais pensé que je serais moi-même actif dans ce domaine.

Comment est née cette passion ?
Qu'est-ce qui vous a séduit dans la photo portrait et qu'aimez-vous dans cette activité ?

Je suis venu à la photographie de portrait vers 2014.

On m'a souvent dit que je devrais photographier les gens.

Après un certain temps, j'ai vraiment essayé, même si mes débuts avaient vraiment beaucoup à voir avec de l’expérimentation.
Si je regarde mes travaux de l’époque, ils sont toujours spéciaux pour moi, mais je vois déjà une évolution dans ma façon de voir et de montrer les gens.

J'adore cette proximité et cette honnêteté lorsque je suis autorisé à travailler avec des personnes et qu’ils sont également ouverts à révéler leur personnalité et leurs sentiments devant ma caméra pendant quelques instants.
Certains aiment aussi jouer avec des facettes qu'ils n'ont peut-être jamais vues ni montrées auparavant. Pour moi, c'est la confirmation que quelqu'un se sent à l'aise et me fait confiance.

Quels photographes vous inspirent ?

Clairement Peter Lindbergh, Helmut Newton, Jim Rakete, mais il y a encore beaucoup d'autres icônes de la photographie.

Vos images sont très douces, c’est certainement dû à la lumière naturelle. Comment travaillez-vous pour obtenir cette lumière ?

J’utilise presque exclusivement la lumière du jour, ce qui risque bien sûr de compliquer un peu la luminosité lors des jours nuageux et pluvieux. Mais pour moi, la lumière du jour a simplement des propriétés plus agréables et avec le temps, j’agis de manière très intuitive.

Il faut pouvoir sentir et lire la lumière.

Le noir et blanc est omniprésent dans vos photos, est-ce un choix dès le départ ?

Au début, j'ai également beaucoup essayé la couleur, différents looks, et styles. Mais pour moi, il est rapidement devenu clair que j'étais plus à l'aise en noir et blanc.

Le noir et blanc, à mon avis et probablement non seulement le mien, permet de mieux montrer l’âme et reste intemporel.
La couleur me "distrait" toujours beaucoup.

Avez-vous des projets ?

En fait, certaines opportunités se développent actuellement concernant des projets passionnants qui ne sont pas encore tout à fait mûrs. Mais vous n'aurez pas à attendre trop longtemps avant d’avoir des nouvelles.

 

Web:  www.markushoppephotography.com

Instagram:   www.instagram.com/markushoppephotography 

FB : https://www.facebook.com/MarkusHoppePhotography