Né en 1973 à la Chaux-de-Fond son premier contact avec la photographie a eu lieu l'année de ses 8 ans, alors que ses parents lui avaient laissé emprunter leur petit appareil photo pour partir en camp d'été.

Malgré cette première approche dans son enfance, ce n'est qu'à l'âge de 26 ans qu'il s'intéresse réellement à la photographie.

Après avoir terminé ses études en informatique de gestion, il s'est offert un appareil reflex avec lequel il a commencé à photographier des insectes en macro, puis des bâtiments illuminés de nuit et bien entendu des paysages, ce qui demeure à ce jour son sujet de prédilection.

 

En 2002 il a commencé à s'intéresser sérieusement à la photo numérique, l'année suivante il abandonne définitivement la photo argentique au profit du numérique.

Passé semi-professionnel en 2009 et photographe indépendant à plein temps depuis 2011, il est principalement actif dans le paysage et l'architecture mais égalemnt dans le repportage de mariage.

Il collabore régulièrement avec les offices du tourisme de la région Jura et 3 Lacs, et ses images ornent les bureaux de nombreuses entreprises dans la région.

En mai de cette année il sort un magnifique premier livre photo ''Neuchâtel, terre de couleurs et de contrastes''

Photographe autodidacte Mila Plum’s vit à Metz en France.

Elle aborde sérieusement la photographie en 2013 et trouve rapidement ses marques en s’imposant beaucoup de rigueur dans la composition de ses images aux lignes très épurées.
Elle sait aussi immortaliser des scènes de rue remplies de détails qui semblent parfois hors du temps.

 

  • Mila, comment es-tu venue à la photo ?

J'ai débuté la photographie en août 2013. Je vivais un sombre moment et pour m'aider mon fils m'a défié de réaliser une photo de nuit, une copie d'une oeuvre existante. J'avais un mois pour le faire.

Je n'y connaissais pas grand-chose, simplement quelques petites notions. J'ai bien entendu réalisé ce défi. Cet exercice m'avait tellement fait de bien que j'ai pris la décision de poursuivre en publiant sur ma page Facebook une photo par jour pendant un an.

Amateurs et surtout amoureux de l’image Azimut vous proposera une série d’articles pour vous présenter quelques photographes réputés, ou pas, qui nous ont touchés par leurs œuvres. Car c’est toujours l’émotion qui prime et qui nous touche tous par notre regard et nos diverses sensibilités.

Antigone Kourakou

 

.

Aujourd’hui c’est une photographe grecque qui vit et travaille à Athènes que nous vous présentons. Il s’agit d’Antigone Kourakou née en novembre 1979 elle devient restauratrice d’art et travaille sur des mosaïques. C’est en étudiant la conservation de l’art qu’elle découvre la photographie en 1998, art dont elle tombe amoureuse et c’est motivée par ce médium qu’elle continue à se perfectionner dans cette voie. 

Photographe et reporter né en 1987 à Genève, vit et travaille aujourd’hui à Kyiv en Ukraine et à Genève.

Titulaire d’un Bachelor et suivi d’un Master en sciences politiques il devient photographe freelance en 2005 avant d’intégrer l’agence Rezo.ch en 2007.

Photo reporter et co-fondateur de l’agence Lundi 13 depuis 2015.

 

Publié dans de multiples éditoriaux il récolte plusieurs prix prestigieux comme le Swiss Press Photo (photographe de l’année) et le Swiss Photo Awards (meilleur reportage) en 2016 avec L’ange Blanc, publié en avril 2016 aux éditions Noir Sur Blanc. Ce reportage de trois ans offre un regard à contrepied sur la catastrophe de Tchernobyl en racontant les amours et le passage à l'âge adulte de Yulia et ses amis dans la ville voisine de Slavutych.